Organisation del Pacte del Atlántic Nord

De Wikipedia
Saltar a: navigation, serchar

Li Organisation del Pacte del Atlántic Nord - (NATO - North Atlantic Treaty Organisation in angles) es un organisation militari creat al iniciative del Unit States por organisar Europa vis a vis del Union Sovietic pos li Duesim Guerre Mundal. Le siège de l'OTAN se trouve à Bruxelles et son commandement militaire (SHAPE) à Mons (Belgia). Son rôle durant la guerre froide était résumé dans une boutade de l'un de ses secrétaires général : « l'OTAN doit garder les Américains à l'intérieur, les Russes à l'extérieur et les Allemands en-bas. » (citation originale : « keep the Americans in, the Russians out and the Germans down. »). Son rival côté soviétique fut le Pacte de Varsovie.

Historia[modificar | redacter fonte]

Ce pacte militaire est né d'un accord signé le 4 avril 1949 à Washington, D.C.; il s'agit du Traité de l'Atlantique nord dont l'article 5 sur la solidarité entre ses membres en cas d'agression est le point primordial.

Ce traité a alors été ratifié par Unit States de America, Canada, Belgique, Dania, Francia, Reyatu Unit, Island, Italia, Luxemburgia, Norvegia, et Portugal, qui à cette époque constituaient une partie du bloc de l'ouest.

Ils ont été rejoints ensuite par Grecia et Turcia (1952), West-Germania (1955), Hispania (1982), puis Hungaria, la Polonia et la Republica Tchec en 1999.

La même année, les forces de l'OTAN s'engagent dans la guerre du Kosovo et bombardent la Serbia e Montenegro pendant 11 semaines.

Après les attentats du 11 septembre 2001 contre les États-Unis, l'article 5 du traité a été employé pour la première fois.

En 29 mars 2004, de nouveaux membres (Estonia, Latvia, Lituania, Bulgaria, Rumania, Slovacia et Slovenia) sont entrés dans l'organisation, qui en comprend maintenant 26 states.

Du fait des révolutions démocratiques survenues dans la région, Moldavia, Ucraina et la Georgia ont fait part de leur volonté d'adhérer à l'alliance.

Les opérations de l'Alliance[modificar | redacter fonte]

  • Adriatique (1992-1996) : L'OTAN s'engage dans une opération de surveillance maritime baptisée Sharp Guard, destinée à contrôler l'embargo de l'ONU imposé à la Yougoslavie.
  • Bosnia e Herzegovina (1995-2004) : 1ère mission de maintien de la paix. La SFOR (Force de stabilisation) de l'OTAN a passé le relais à l'Eufor de l'Union Européenne le 2 décembre 2004.
  • Albania (avril-août 1999) : 7 000 militaires sont déployés pour une opération humanitaire pour venir en aide aux réfugiés kosovars venus en Albanie après le début de la guerre sur leur territoire.
  • Kosovo (1999-...) : En juin 1999, la force multinationale de paix de l'Otan au Kosovo (KFOR) se déploie avec 46 000 hommes. Au 7 décembre 2004, elle représente 17 733 personnes.
  • Macedonia (2001-2003) : Force de maintien de la paix. L'Union Européenne reprend le relais le 31 mars 2003.
  • Active Endeavour (2001-...) : Opération d'interdiction maritime suite aux attentats du 11 septembre 2001. La force navale permanente en mer Méditerranée (Stanaformed) est déployée pour participer à la lutte anti-terrorisme. 1 200 militaires concernés.
  • Afghanistan (2003-...) : 11 août 2003, l'OTAN prend le commandement de la Force internationale d'assistance à la sécurité (FIAS/ISAF), elle s'emploie à étendre l'autorité du pouvoir central et à faciliter la reconstruction du pays. Une force de 8 125 hommes au 7 décembre 2004.
  • Irak (2003-...) : Apporte un soutien logistique à la division multinationale et participe à la formation des forces de sécurité irakiennes avec 300 instructeurs sur place et dans les écoles de l'OTAN.

Membres[modificar | redacter fonte]

Carte des nations de l'OTAN
Expansion de l'OTAN en Europe

Membres fondateurs (1949) :

États qui ont rejoint l'Otan par la suite :

La France, membre fondateur de l'OTAN, s'est retirée de la direction militaire en 1966 mais l'a rejointe en 1992. L'Islande, le seul membre de l'OTAN qui n'a pas sa propre force militaire (la défense est assurée par la Force de Défense Islandaise (IDF) qui est tenue par les États-Unis et basée à Keflavik) fut acceptée sans obligation d'en établir une, sa contribution à l'Alliance se faisant sous d'autres formes (bases militaires et contributions financières pour l'essentiel).

Partenariat pour la Paix[modificar | redacter fonte]

L'Otan a signé de nombreux accords de coopération avec la plupart des États européens non membres et tous les pays de la CEI. Ce sont des accords bilatéraux et extrêmement souples : chaque État souhaitant participer au partenariat décide du niveau de collaboration qu'il souhaite entreprendre avec l'OTAN. Les pays adhérant au PPP sont :

Les seuls États européens qui ne font pas partie du PPP, en plus des micro-États (Andorra, Liechtenstein, Monaco, San Marino et Vatican), sont Cipria et Malta, ainsi que la Bosnia e Herzegovina, Serbia e Montenegro. Ces deux derniers, candidats, ne seront admis à y participer que quand ils auront pleinement coopéré avec le Tribunal pénal international de la Haye. L'ex-dirigeant politique et l'ancien chef militaire serbes de Bosnie (Radovan Karadžić et Ratko Mladić) notamment, sont en effet toujours en fuite.

Plan d'action pour l'adhésion[modificar | redacter fonte]

Les pays candidats à l'OTAN participent à ce programme pour les aider dans leur future adhésion formelle. Ces États ont en effet besoin de réformer en profondeur leur force armée.

Pays participants : les pays ayant adhéré en juin 2004 (voir ci-dessus) faisaient partie de ce programme ainsi que les pays suivants :

Structures de commandement[modificar | redacter fonte]

Commandement politique[modificar | redacter fonte]

Le Conseil de l'Atlantique Nord est l'organe principal de décisions. Composé de représentants permanents des Etats membres (ayant rang d'ambassadeurs), il se réunit au moins une fois par semaine sous la présidence du Secrétaire général de l'OTAN. Les représentants permanents agissent sur instructions de leur pays, et rendent compte aux autorités nationales des positions des autres gouvernements. Des comités, créés par le Conseil, sont responsables de domaines particuliers:

  • Comité des Plans de Défense: défense et planification de la défense collective;
  • Groupe des plans nucléaires: questions politiques liées aux forces nucléaires;
  • Comité Militaire: recommande aux autorités politiques de l'OTAN les mesures jugées nécessaires à la défense commune et établit des directives sur les questions militaires.

Le Secrétariat international apporte son concours au Conseil et aux comités.

Commandement militaire[modificar | redacter fonte]

un des 18 E-3 AWACS de l'OTAN, basé au Luxembourg

Auparavant, la structure de commandement militaire reposait sur une division géographique : une pour l'Europe (commandement allié pour l'Europe), une pour l'Atlantique (commandement allié pour l'Atlantique), 7 quartiers généraux était subordonnés à ces commandements.

Depuis 2003, toute la fonction opérationnelle est concentré en seul commandemement : le Commandement allié opérations (ACO) basé à Mons, en Belgique.

Il dirige 3 état-majors interarmée basé à Brunssum (Pays-Bas), à Lisbonne (Portugal) et à Naples (Italie).

Et 6 états-majors de composante (air, terre, mer) :

Quant au Commandement allié à la transformation basé à Norfolk (États-Unis), il dirige les efforts militaires visant à adapter l'Alliance à un environnement en mutation rapide.

Secrétaires Généraux de l'OTAN[modificar | redacter fonte]

  1. Hastings Lionel Ismay (Reyatu Unit) : du 4 avril 1952 au 16 mai 1957
  2. Paul-Henri Spaak (Belgia) : du 16 mai 1957 au 21 avril 1961
  3. Dirk Stikker (Nederland) : du 21 avril 1961 au Avise:1er août 1964
  4. Manlio Brosio (Italia) : du Avise:1er août 1964 au [[1er octobre|1Avise:Er octobre]] 1971
  5. Joseph Luns (Nederland) : du [[1er octobre|1Avise:Er octobre]] 1971 au 25 juin 1984
  6. Peter Carington (Reyatu Unit) : du 25 juin 1984 au [[1er juillet|1Avise:Er juillet]] 1988
  7. Manfred Wörner (Germania) : du [[1er juillet|1Avise:Er juillet]] 1988 au 13 août 1994
  8. Sergio Balanzino (Italia) : du 13 août 1994 au 17 octobre 1994
  9. Willy Claes (Belgia) : du 17 octobre 1994 au 20 octobre 1995
  10. Sergio Balanzino (Italia) : du 20 octobre 1995 au 5 décembre 1995
  11. Javier Solana (Hispania) : du 5 décembre 1995 au 6 octobre 1999
  12. George Robertson (Reyatu Unit) : du 14 octobre 1999 au [[1er janvier|1Avise:Er janvier]] 2004
  13. Jaap de Hoop Scheffer (Nederland) : depuis le [[1er janvier|1Avise:Er janvier]] 2004

Budget[modificar | redacter fonte]

Son budget global est de 1,710 milliard d'euros pour 2004.

Elle dispose de 3 budgets : un civil (170 millions d'€) et deux militaires, l'un pour le fonctionnement (900 millions d'€), l'autre pour l'investisement au service de la sécurité (NSIP).

Les 5 principaux contributeurs sont :


Ligamentes extern[modificar | redacter fonte]

OTAN